Eglise protestante de La Réunion

L’histoire locale de notre Eglise

image jeunes epr
carte de la Réunion
culte la Source

Du nomadisme à l'enracinement en deux secteurs paroissiaux !

L’histoire de l’Eglise Protestante de la Réunion a été marquée par 36 années de vie au sein d’une Eglise sans domicile fixe.​

De 1956 à 1976 : Une petite communauté autour de l’Aumônerie militaire

Depuis 1956, une petite communauté s’était constituée autour de l’Aumônerie militaire pour vivre sa foi protestante. La première démarche de la petite communauté fut de repérer et de rassembler les familles protestantes disséminées dans le département, afin de leur redonner un cadre paroissial.

insigne aumonerie protestante
insigne de l'aumônerie protestante

De 1976 à 1987 : Une petite communauté renforcée en quête d’un local

La suppression de l’aumônerie conduit à la création en 1978, de l’Association Cultuelle de l’Eglise Réformée de la Réunion (ACERDR). L’année 1978 est marquée par l’arrivée du pasteur Bernard Massias, premier pasteur permanent de la communauté, dont le poste est financé par les services missionnaires de l’Eglise Réformée de France (DEFAP).

logo defap
logo du Defap (service mission de l'Eglise protestante unie)

Celui-ci tout en lançant la réflexion sur l’acquisition d’un local à St Denis, renforce le lien des familles au Nord de la Réunion et assure des cultes réguliers dans le Sud, à la chapelle de la morgue de l’hôpital de Saint-Pierre.
Après le départ du pasteur Bernard Massias, la paroisse fut prise en charge pendant quelque mois par le pasteur Jacques Cousouyan, spécialiste des questions immobilières dans l’ERF, puis par le pasteur Olivier Brès.

morgue chu st pierre
Un temps, les cultes furent célébrés dans la chapelle du CHU de Saint-Pierre

De 1987 à 1992 : Du nomadisme vers l’enracinement en un lieu fixe : le centre paroissial de Saint-Denis

locaux Eglise St Denis
les locaux paroissiaux - quartier la Source Saint-Denis
C’est en 1991, que l’Association Cultuelle de l’Eglise Réformée de la Réunion (ACERDR), devient l’Eglise Protestante de la Réunion pour tenir compte de toutes ses spécificités culturelles et théologiques.
Le 31 mai 1992, est inauguré le centre paroissial de Saint-Denis, une vie nouvelle semble voir le jour, au temps du pasteur Bernard Sthoehr.

1993 : L’ouverture active sur le département

L’arrivée du pasteur Frédéric Setodzo est marquée par la nécessité d’un centre paroissial dans la région Sud, justifiée par les difficultés de plus en plus croissantes de circulation routière entre le Nord et le Sud, ainsi que l’augmentation du nombre des familles dans le Sud.

1997 : Durant la vacance du poste pastoral, la prise de conscience de la nécessité d’un centre paroissial dans le Sud se fait de plus en plus sentir

S’identifier à un lieu devient un sentiment général chez les paroissiens du Sud. Chaque dimanche, l’incertitude du lieu de culte devient problématique. C’est aussi à cette époque, qu’un statut de pasteur associé est créé, pour officialiser le bénévolat du pasteur H. KUHN Le projet se façonne dans les esprits, et le mouvement est lancé. L’EPR se trouve à un stade décisif de son parcours ; pour pouvoir répondre aux appels pressants de l’intérieur et l’extérieur.

2002 : Un projet pour le sud

Nous trouvons les premières traces d’un projet de construction ou d’acquisition d’un bâtiment en 2002. C’est en effet en cette période que fut rédigé un dossier par la pasteur stagiaire Marie-Odile Miquel et une petite équipe de paroissiensdont voici un petit extrait qui n’a rien perdu de sa pertinence en 2018 :La mission principale de la nouvelle paroisse du Sud est le rayonnement, le témoignage, en actes, de la pertinence nondémentie des valeurs de la Réforme et le développement de l’Eglise Protestante de la Réunion, ce qui passe nécessairement par l’amélioration de la communication, l’élaboration de partenariats et la mise en place d’activités à la fois paroissiales et à caractère “social… ».

De 2018 à 2021 : construction du centre paroissial de Saint-Pierre

Après quelques années de travaux, d’errances, de déceptions, l’équipe du groupe de pilotage en lien avec le Conseil Presbytéral propose un nouveau projet réduit qui est retenu par l’assemblée générale de l’Eglise Protestante de la Réunion du 3 juin 2018.
Celle-ci accepte à la quasi-unanimité ce nouveau projet amputé de sa partie logement pastoral et mandate les instances exécutives afin qu’ils mènent à bien le projet avec un budget de construction.
Hébergés depuis 2010 par la Communauté des Béatitudes (catholiques), nous avons pu célébrer notre premier culte au Centre Martin Luther King de Saint-Pierre le 24 janvier 2021, centre paroissial dédicacé (inauguré) seulement le 21 novembre 2021, du fait de la crise COVID.
l'Eglise des béatitudes
la chapelle de la communauté des Béatitudes qui accueilla le culte de l'EPR quelques temps. merci à elle.
les nouveaux locaux paroissiaux à Saint-Pierre… enfin!