SEMINAIRE « ACTION COMMUNE » de la CEVAA

Nous sommes 3 pour présenter l’EPR à un séminaire à KABWE ZAMBIE :
Emile et Domoina RIGAUDIN et Salomé ROY
Le dimanche de notre arrivée, nous avons assisté au culte à l’église « Trinity Congrégation » de Lusaka à Zambie.
Nous disons grand merci à Dieu, à l’église protestante, qui nous a envoyé et à l’église unie de Zambie qui nous a accueillie.
Ce séminaire nous a permis de rencontrer différentes églises ; nous avons reçu beaucoup d’informations et de formations :


CONTENU DES TRAVAUX
1)-l’impact de la technologie moderne sur la jeunesse
aspects positifs
facilite la communication , l’apprentissage , communiquer partout dans le monde= internet en vogue ; améliorer les conditions de vie des personnes –conversation avec quelqu’un d’i millier de kilomètres –téléchargement ,- vidéo – recherche de documents logiciel de chatting – messagerie – source de divertissement – facebook – des nouveaux amis – demarrer une entreprise – vendre des produits en ligne – un instrument efficace pour lire l’évangile……—
Aspect négatif : les jeunes négligent la lecture , leurs études (facebook , Messenger ; – ils ne peuvent plus calculer sans ordinateur ;- n’utilisent plus leur cerveau ;- les images en ligne ou à la télé influencent (sexy pour les filles , la prostitution ,) manque de communication inter familiale ;— parle avec argot incompréhensif pour les pers .âgées ;- l’utilisation de la bible électronique n’est pas bonne pour l’étude biblique………..
Rôle de l’église ; du gouvernement, des éducateurs : —accompagnement des jeunes, importance de l’éducation, des formations. Pour éviter les problèmes par l’utilisation de cette technologie.

2) les relations intergénérationnelles ( pasteur David white « EPIM » )
Il y a 3 groupes de générationnels : Pasteur Jean-Luc BLANC : formation théologique

1 =BOOMERS= génération experimentée , bien structurée , model pour les jeunes
2 : =génération X (les jeunes) esprit d’équipes , initiatives , enthousiaste , dynamisme
3 = -génération Y :=l’individualisme , la paresse

1) l’arbre généalogique de Jésus Christ :
2) -histoire de RUTH une femme étrangère qui rentre dans la famille de Jesus – la séduction de Ruth (Ruth 3 :1-18)
3) DAVID = II Samuel .11 . le roi David est séduit par BATCHEBA ? L’acte sexuel est consommé et elle tombait enceinte .David a fait tuer URIE le mari de Batcheba

D’après ces histoires on voit que Jésus n’a pas une famille moralement parfaite ; mais Il se donne la liberté de poser une rupture avec celle-ci. Personne n’est obligée de se laisser déterminer par sa famille biologique. Dans la famille, société église, on ne rejette pas ; on lui fait comprendre ses torts et on le reçoit ; çà montre l’importance de la foi ; Jésus insiste sur les frères et sœurs dans la foi et non dans la chair.
Dr E A K Amey : Familles, évangile et cultures dans un monde en mutation : l’expérience Africaine : La langue, la religion, l’habitude social l’architecture, la salutation traditionnelle, musique traditionnelle. L’arrivée des missionnaires et des européens provoquaient des changements rapides. l’ablation de clitoris – prostitution

Pasteur Julie KANDEMA : jeunesse et sexualité =

Histoire de Joseph et de la femme de Potiphar.
Quelles sont les leçons apprises de la décision de Joseph ?
-il faut résister à la tentation
Il faut avoir la fidélité à la personne qu’on aime
Il faut agir d’une manière responsable
: Questions : -faire l’amour avant ou après le mariage ?
Quel est le rôle de l’église dans la sexualité des jeunes ?
Conclusion : – l’amour c’est tout naturel – c’est un désir inné de tous
la curiosité ===l’influences des films ====la façon de s’habiller, ====maquillages
Conséquences de faire l’amour avant ou après le mariage :
différentes maladies (MST) ; grossesse non désirée ; perte de valeur de la fille ; rejets des parents :les filles enceintes !
IL ne faut pas juger mais accepter la situation avec tolérance et compréhension
Il ne faut pas non plus prendre les écritures à la lettre mais avoir une vision plus critique
On a appris que l’arrivée des missionnaires et des Européens apportaient des changements en Afrique, voir la modernité pas forcément toujours la bonne solution nu.
Salomé ROY.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.