Festival AGAPE 2017

Un temps béni pour celles et ceux qui ont osé quitter la terre ferme de leurs habitudes et se risquer dans la barque de la rencontre avec les autres !
On attendait plus de monde, mais c’était sous-estimer les forces


Ce n’est pas souvent que les chrétiens quittent leur clocher pour oser s’aventurer sur le terrain glissant de la Rencontre avec les autres !
Il est vrai que les autres font peur, quitter sa zone de confort fait peur aussi, se frotter avec des catholiques, des évangéliques et des pentecôtistes, des Eglise malgaches et des mouvements c’est carrément décapant.
Je suis fier des protestants sud et nord bien présents à cette belle manifestation. Ils ont pu bénéficier de superbes rencontres, de nouvelles idées d’engagements avec les associations présentes autant sur le plan de l’animation, que de l’engagement social, écologique ou paroissial.
Mais avant tout un signe a été posé !
C’est possible de passer les frontières !
Bien sur Jésus nous a montré le chemin, mais ses propres disciples l’oublie tout le temps, au point que l’on a parfois tendance à se demander comment on peut à se point ignorer et travestir l’évangile de la rencontre et de l’amour (AGAPE). Pour en faire une histoire de congrégations, de rivalités, de jalousies et de clochers….
Merci aux organisateurs, merci aux participants et merci aux visiteurs…
Que Dieu bénisse leur courage et leur initiative et qu’il inspire d’autres rencontres de ce genre.

pasteur Charles Bossert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.